Une bien triste fête

Publié le par Chloé

Cette année, la fête de la bière prend une bien triste mine. En effet, en cet an 1880, ce célèbre évènement revêt des habits d’inquiétude et de peur et on lit sur le village des habitants que le cœur n’est pas tout entier à la joie.

Cela fait maintenant 11 mois que la Prusse a déclaré la guerre à la Bavière rendant ainsi hommage à son caractère agressif et belliqueux. Bismarck a ouvert les hostilités sous le prétexte fallacieux que notre pays aurait enlevé des soldats de l’armée transfrontalière faisant ainsi ingérence dans ses affaires militaires. Cette allégation, aussi erronée que stupide, a fait plonger notre état dans un climat de guerre et d’instabilité. Déjà quelques villages situés non loin de la frontière prussienne, auraient été annexés ou brûlés.

Cette année, un effort de guerre est demandé pour nos pauvres soldats afin de leur envoyer quelques réconforts sur le front (denrées alimentaires, soins, infirmières et correspondance …).

Ce fait, une partie des bénéfices de la fête de la bière sera reversé en ce sens et des quêtes seront organisées tout au long de la semaine de réjouissances.

A votre bon cœur, donc, Messieurs Dames, pour le bien de nos chers soldats partis sur le front pour l’honneur et le bien de notre Patrie si injustement attaquée.

Arnold Zeller pour le Münchens Zeichnung, le 26 février 1880

Publié dans Actualités

Commenter cet article